Si quelqu’un participe à un petit déjeuner réseau, formation ou autre,  il est peut être venu pour manger des croissants, mais certainement pas pour entendre des tartines.

De mon expérience avec les candidats “seniors”,  le défaut que j’ai le plus souvent remarqué, et que tous les candidats (ou presque) partagent, c’est le manque de synthèse.

Alors vous me direz, ce n’est pas spécifique aux seniors. Certes, mais je l’ai principalement remarqué auprès de ce public. Alors, je vous propose aujourd’hui une analyse pour améliorer ce problème.

Pourquoi les candidats seniors seraient-ils moins synthétiques ?  Plusieurs hypothèses évoquées par les concernés :

  • C’est une question de génération, peut être que les plus jeunes, biberonnés au langage SMS, ont tendance à faire plus court
  • Ayant plus vécu, les seniors ont plus de choses à raconter
  • Cela n’a rien à voir avec les seniors, Solenne : tu as fait des études de droit dans une autre vie, tu t’attends à ce que tout le monde pense en plan structuré en 2 parties, 2 sous-parties en synthétisant son idée.

Mon expérience du manque de synthèse :

Soyons rigoureux, partons de mon expérience concrète :

  • Lors d’un exercice de “mini-CV” demandé aux candidats, j’avais imposé une limite de caractères pour répondre à certaines questions. Ex: “Quelle est votre offre de service ?” ou “Qu’est-ce qui fait de vous le mouton à 5 pattes?”. Beaucoup se sont d’abord retrouvés limités et frustrés par cette limite. Pourtant les minis-CV qui m’ont paru le plus percutants sont ceux qui respectaient cette limite.
  • Lors du pitch, c’est pareil ! Lorsqu’on impose une limite d’1 min, c’est très difficile à respecter pour beaucoup, qui ont du mal à choisir entre l’essentiel et l’important.  
  • En entretien, ou en rencontre réseau : les réponses à des questions sur la vie des candidats, leur expériences, etc. sont souvent trop longues, et ne me permettent pas de retenir des informations pertinentes sur eux car elles sont noyées dans la masse.
  • Les CVs en 3 pages : idem, trop d’information tue l’information. Et si le message n’est pas visible au début, il ne le sera sûrement pas à la fin.

Pourquoi être synthétique est si important :

  • Vous serez plus percutant. Il y a une raison pour laquelle les fondateurs de start up sont invités à pitcher en 3min : cela les force à revenir à l’essentiel et à avoir un discours qui parle réellement aux gens, et ainsi éviter de les perdre dans des détails. Une phrase bien formulée vaut plus que 10 phrases plan-plan. Ainsi, et seulement ainsi les gens se rappelleront de vous.
  • Un discours structuré donne plus envie de travailler avec vous. Si vous êtes synthétique et organisé dans la façon de vous présenter, et d’échanger, cela rassurera votre interlocuteur sur votre capacité à l’être dans votre travail.
  • Le temps c’est de l’argent. En étant synthétique, vous gagnerez du temps… et en ferez gagner aux autres. Et dans le cadre d’une recherche d’emploi, c’est l’impression que vous voulez laisser.
  • Peut être que je suis “une-millenial-mixée-à-une-génération-Z-car-ça-dépend-des-définitions” et que j’ai donc une attention très limitée. Mais, lorsque quelqu’un me parle, il n’arrive pas assez rapidement au but, j’ai tendance à perdre ma concentration sur son discours. Et je ne suis pas la seule. Comme disent les anglais “get to the point”. En étant synthétique, vous aurez des échanges plus mémorables avec vos interlocuteurs, car ils vous auront vraiment écouté, et pas seulement entendu.

Quelques conseils pour  vous améliorer :

  • Préparez une présentation, un pitch de votre histoire, de qui vous êtes, de ce que vous avez à offrir en 1 min et en 3 min. Quand vous rencontrerez des gens dans le cadre du réseau, d’un entretien, ou même dans un bar,  vous laisserez une bonne impression aux gens.
  • Cela peut paraître très scolaire, mais quand on vous pose une question sur vos compétences ou vos expériences, tenez-en vous à argument-exemple-conclusion. Cela n’empêche pas de glisser une anecdote sympa par-ci par-là, mais c’est une bonne règle de conduite à adopter en général.
  • Apprenez à apprécier les limites de temps / de caractères que l’on peut vous donner : ce sont vos meilleures alliées.   (oui, je prêche pour ma paroisse)
  • Et là, je vais surement vous rappeler vos parents : mais c’est important de réfléchir avant de parler (ou de tourner 3 fois sa langue dans sa bouche). Je le dis sans aucune condescendance. Mais, prendre quelques secondes pour formuler sa pensée avant de commencer à parler peut vous rendre bien plus percutant et synthétique que si vous répondez directement en essayant de trouver un argument pendant que vous commencez votre phrase. Le but n’est pas d’aller vite, mais d’arriver à destination. Il vaut mieux 3 secondes de « hmmm » pour réfléchir avant le début de votre réponse que des « euhhhh » à la fin de chaque mot. 
  • Si vous vous retrouvez perdu dans une réponse trop longue (car oui des accidents arrivent, on peut paniquer) tentez de finir votre réponse par une phrase courte et percutante qui résume votre propos, pour qu’il soit retenu.

J’ai donc réussi à écrire un article de 4947 caractères sur pourquoi et comment être synthétique. Je m’en vais donc relire mon propre article et appliquer mes propres conseils !

 

Catégories : Astuces Candidats